Rétro Ciné Drôme - Portail


Pour en savoir un peu plus sur l'histoire des salles de cinéma de la Drôme et remonter le temps, en consultant la programmation de plus de quarante ans.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» A L’AFFICHE EN FEVRIER 1978
Lun 12 Fév - 17:03 par adm

» ANNONAY : cinéma LES CORDELIERS / CLUB
Dim 4 Fév - 12:44 par adm

» A L’AFFICHE EN FEVRIER 1968
Ven 2 Fév - 10:54 par adm

» LIVRE SUR PARIS ET SES CINEMAS DE QUARTIER
Jeu 1 Fév - 11:41 par adm

» NOUVELLES PHOTOS POUR LE FAMILIAL
Mer 24 Jan - 17:58 par adm

» A L'AFFICHE EN JANVIER 1978
Jeu 18 Jan - 17:20 par adm

» le PROVENCE (ex TRIANON) à Valence
Mar 16 Jan - 14:10 par adm

» ROMANS : LES 3 DAUPHINS
Mar 9 Jan - 17:50 par adm

» A L'AFFICHE EN JANVIER 1968
Mer 3 Jan - 17:51 par adm

ANNONAY : cinéma LES CORDELIERS / CLUB
Dim 4 Fév - 12:44 par adm
cinéma LES CORDELIERS / CLUB à Annonay


C'est sur l'emplacement de l’entrepôt de plâtrerie-peinture Boudin, 3 place des cordeliers qu'une nouvelle salle de cinéma ouvre à Annonay. Nous sommes en 1930, le septième art est en pleine évolution avec l’avènement du parlant qui change complètement le rapport des films avec le public. La salle des CORDELIERS a été conçue pour le cinéma muet, très vite l'installation est modifiée pour la projection des films sonores qui attirent les foules. Mais la dégradation sociale et économique amène une chute de la fréquentation. La salle est reprise par le propriétaire des VARIETES (futur ALHAMBRA).




programme de décembre 1946 





programme de janvier 1947

 

programme d' avril 1947



La gestion commune de l'ALHAMBRA et des CORDELIERS, a une conséquence direct sur la programmation de ce dernier. En effet l 'ALHAMBRA est le plus grand cinéma de l’Ardèche, il présente les grands succès du moment. Les CORDELIERS qui a une capacité de 450 places, se contente de productions plus modestes et moins attractives pour le public.

Cela n’empêche pas l'évolution de la salle. En février 1956, un nouvel écran est installé pour permettre la projection en Cinémascope. Le son est amélioré avec l'installation de hauts parleurs supplémentaires judicieusement repartis dans la salle. C'est la maison Philips qui procède à ces réalisations.



Le premier film projeté en cinémascope le 2 février 56 aux CORDELIERS 


En 1960, de nouvelles rénovations sont réalisées avec la réfection du plafond et  du parquet sur lequel est appliqué un revêtement de sol. Le confort de spectateurs n'est pas oublié avec de nouveaux fauteuils, la capacité de la salle se trouve un peu réduite avec 400 places. Le nom du cinéma va même changer pour devenir LE CLUB en avril 1960.





le dernier programme des CORDELIERS EN 1960







le premier programme sous le nom du CLUB en 1960



A partir du mois de janvier 1961, la programmation va aussi évoluer en proposant deux films hebdomadaires. Le premier du jeudi au samedi à 21h et le second le dimanche à 14h30, 17h30 et 21h. Avec les deux autres salles, l'offre sera en moyenne de 4 films sur Annonay pendant les années 60. 



A l’affiche du 12 au 15 janvier 1961




A l’affiche en janvier 1964





Comme par le passé, le CLUB reste dans l'ombre de son grand frère l'ALHAMBRA et assure les continuations de très grands succès. Par exemple après deux semaines de triomphe à l'ALHAMBRA, La grande vadrouille est projeté en 3ème semaine au CLUB du 20 au 24 avril 1967.



Oscar en 1ère semaine à l'ALHAMBRA et continuation au CLUB en janvier 1970




Mais la baisse nationale de la fréquentation des années 60, touche de plein fouet le CLUB. En 1948 l'ALHAMBRA et le CLUB (ex CORDELIERS) relisaient plus de 110 000 entrées. En 1969 seulement 50 000 billets sont vendus dont plus des deux tiers pour l'ALHAMBRA. En 1970, la modernisation en deux salles de ce dernier, va entraîner la fermeture du CLUB. En août 1970, c'est le clap de fin avec un western italien.



Denier film projeté au CLUB  du 6 au 9 août 70


L'année 1970 est une année dramatique pour la culture locale, Annonay perd deux de ses trois écrans en un seul mois. La réouverture en septembre 1970 de l'ALHAMBRA 1 et 2 ne compensera pas ses fermetures. L’offre hebdomadaire moyenne de films passera de quatre à deux. Avec seulement deux écrans, la ville restera sous-équipée pendant une quinzaine d'années. L'ouverture des NACELLES avec ses quatre salles au milieu des années 80, permettra au 7ème art de retrouver une place de choix à Annonay.



Un grand merci à Henri Vierne qui m'a aidé à reconstituer l'historique de cette salle. 


Commentaires: 0
Février 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728    
CalendrierCalendrier