Rétro Ciné Drôme

Pour en savoir un peu plus sur l'histoire des salles de cinéma de la Drôme et remonter le temps, en consultant la programmation de plus de quarante ans.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Répondre au sujet
Partagez | 
 

 ROMANS : LES 3 DAUPHINS

Aller en bas 
AuteurMessage
adm
Admin


Messages : 133
Réputation : 410
Date d'inscription : 20/07/2016

09012018
MessageROMANS : LES 3 DAUPHINS

LES 3 DAUPHINS (ex ALHAMBRA)
A peine deux mois après la fermeture de l'ALHAMBRA, le premier complexe cinématographique de la Drôme ouvre ses portes le vendredi 10 septembre 1976 au soir. Ce sont désormais les DAUPHINS, avec ses 3 salles qui accueillent les romanais.


Les travaux se sont déroulés dans un temps record. La façade est conservée, mais l’intérieur du cinéma est méconnaissable. Dans le grand hall, il y a la caisse au centre, les escaliers de l'ancien balcon sont conservés mais ils sont réservés au projectionniste pour accéder aux trois cabines.




La caisse des dauphins


La salle 1 correspond à l'ancien parterre du grand ALHAMBRA , elle offre une capacité importante de 484 sièges.Elle accueillera les grands succès du moment et du passé lors des reprises. La salle 2 se situe au niveau de l'espace qui servait de buvette, de salle de réunion et de sortie de secours avec les loges à l'étage. Elle a une capacité de 137 places, elle deviendra très vite la salle des prolongations des succès de la salle 1 et projettera beaucoup de films populaires, sans oublier les films pour adultes. La salle 3 est à l'emplacement de l'ancienne scène, elle peut accueillir 70 personnes (dont 10 sur strapontins). Elle est réservée aux films plus difficiles et obtiendra très vite le classement art et essai.



La salle 2


Sur le plan technique, tout à été revu afin du faciliter le travail du projectionniste qui gère les 3 écrans. En salle 1, nous trouvons un VICTORIA 5 neuf avec lanterne xénon de 3000 W (puis 4000 W un peu plus tard) et un dérouleur de 4000 m.
En salle 2, un Philips FP 6 d'occasion avec lanterne de 1600 W et un  dérouleur double de 4000 m. Enfin en salle 3, il y a aussi un FP 6 d'occasion avec xénon de 1000 W et dérouleur de 4000 m.


En 1976, lorsque les propriétaires de l'ALHAMBRA, monsieur et madame BANC décident de transformer leur grande salle qui peine à se remplir, en 3 salles plus petites, ils ne font pas l'unanimité dans la profession. Beaucoup pensent que pour être rentable, le concept n'est applicable que dans les grandes villes et qu'à l'heure où les entrées baissent, l'investissement ne sera jamais rentabilisé. 
Le pari est donc osé au niveau du concept pour une ville moyenne mais monsieur et madame BANC vont encore plus loin en modifiant complètement le mode d'exploitation. 

L'ancienne façade est préservée


3 séances par jour sont désormais proposées dans les 3 salles à 14h30, 20h et 22h et 4 le dimanche et fériés à 14h30, 16h30, 20h et 22h. 
Personne dans le département ne fonctionne de cette manière, même Valence avec ses 5 cinémas se contente de 2 séances journalières à 14h30 et 21h et 14h 16h30 et 21 h le dimanche.


Les 3 films proposés à l'ouverture du 10 au 14 septembre  1976 avec des horaires qui surprennent: 14h30, 20h et 22h. 


Mais si ce nouveau concept de plusieurs salles sur un même lieu attise la curiosité du public,  les horaires déstabilisent un peu la clientèle qui avait pour habitude d'aller au cinéma en soirée à 21 ou le dimanche à 14h, 17h ou 21h. 
En semaine, les matinées à 14h30 peinent au début à trouver un public, il ne faut pas non plus s'attendre à  rencontrer la foule le mardi ou jeudi après-midi. Les premiers mois de l'ouverture, il n'est pas rare de ne trouver que 20 à 25 personnes dans les 3 salles sur ce créneau.
Mais très vite le nombre important de séances va remporter l’adhésion du public local. L'ancien ALHAMBRA proposait sur une semaine une dizaine de séances pour un  film à succès, en comparaison la grande salle des DAUPHINS offre 22 représentations. Les soirées à 20h et 22h, surtout le week-end trouvent leur public. Plus de salles, plus de séances et aussi plus de films car la salle 2 va accueillir très vite un second film qui sera souvent proposé tous les soirs à 22h.
Le public art et essai n'est pas en reste et la salle 3 va très vite avoir une clientèle fidèle et cela donnera parfois des résultats surprenants comme en février 1978 avec le film la vie devant soi.



Sorti dans la salle 3 (70 places) le mercredi 15 février 78, pendant 2 semaines le film fera plus d'entrées que les films de la salle 1 et 2. La salle affichera complet pendant toutes les séances du W.E. 




Entre 1975, qui est la dernière année compléte d’exploitation de l'ALHAMBRA et 1980, le nombre des entrées explose. En cinq ans le nombre à doublé et en 1982, il a triplé par rapport à 1975. 
La pari est donc gagné pour les exploitants qui se sont investis dans l'aventure malgré beaucoup d'avis négatifs. Bien évidemment le concept lancé dans le département par monsieur et madame BANC, va faire des émules à Valence, à Montélimar et chez nos voisins Ardéchois.

A l’affiche  à Romans le mercredi 12 avril 78


Si les 3 DAUPHINS se portent bien, l’écran concurrent LE CLUB avec ses 700 places, décline peu à peu. Le rideau tombe fin juin 1979 et c'est la salle 2 des DAUPHINS qui reprend le concept des séances du samedi minuit à partir du 30 juin 79, avec la programmation des films pour adultes. Cette projection hebdomadaire attire en moyenne une centaine de personnes. Mais la médiocrité des productions et le développement de la vidéo, porteront un coup d’arrêt définitif au milieu des années 80, à ces séances nocturnes. 

1 ère séance spéciale samedi 30 juin 1979 à minuit DAUPHINS 2 


Les succès seront nombreux aux DAUPHINS. L'as des as avec J.P. Belmondo, la chèvre avec P. Richard et G. Depardieu, ou encore Titanic qui tiendra l’affiche plusieurs mois, la grande salle refusera souvent du monde les samedis soir. Mais l'offre des films est insuffisante sur Romans, c'est pourquoi les exploitants ouvrent en 1984 un deuxième complexe dont nous reparlerons LE MONT BLANC.
Les années passent et certaines améliorations sont apportées. En cabine des plateaux d’occasions Kinoton sont rachetés au PALACE de Valence afin d’équiper le projecteur de la 3 au milieu des années 80. En 1998 c'est au tour des deux autres salles de recevoir des plateaux Strong. Les projecteurs seront aussi changés dans les salles 2 et 3, les FP6 sont remplacés par des Kinoton.
Le 2 août 1995 après la fermeture annuelle, la salle 1 accueille le public avec un nouvel écran plus grand, la suppression du rideau a permis de gagner quelques mètres.

 
 

La salle 1 avec son grand ecran


La façade est refaite tout en préservant son aspect d'origine.








Mais les années passent, le complexe est vieillissant et le paysage cinématographique évolue avec notamment l'implantation du multiplexe PATHE à Valence. Il est temps pour les DAUPHINS de connaître une nouvelle évolution.



  PROCHAINEMENT: LES 3 DAUPHINS UN NOUVEAU DEPART


Un grand merci à monsieur et madame BANC, pour leur patience et leur gentillesse,  sans eux, je n'aurais pu faire cet historique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://retro-cine-drome.cultureforum.net
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

ROMANS : LES 3 DAUPHINS :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

ROMANS : LES 3 DAUPHINS

Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Rétro Ciné Drôme :: LES SALLES :: LES SALLES DE LA DROME :: Romans et Montélimar-
Répondre au sujetSauter vers: