Rétro Ciné Drôme

Pour en savoir un peu plus sur l'histoire des salles de cinéma de la Drôme et remonter le temps, en consultant la programmation de plus de quarante ans.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Répondre au sujet
Partagez | 
 

 SOUVENIRS D'UNE OUVREUSE AU PROVENCE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
adm
Admin


Messages : 96
Réputation : 301
Date d'inscription : 20/07/2016

02122017
MessageSOUVENIRS D'UNE OUVREUSE AU PROVENCE

IL ETAIT UNE FOIS AU CINEMA PROVENCE A VALENCE....



A partir de 1961, Renée fut ouvreuse au cinéma PROVENCE. Elle nous livre quelques souvenirs et nous rappelle toute l'importance de l’accueil dans les salles à cette époque.


«Au cinéma PROVENCE, les ouvreuses avaient une uniforme. Pour mon premier jour,  j’étais un peu stressée, je me suis aperçue en voulant placer un client pendant la projection que j'avais oublié ma lampe électrique, mes débuts commençaient mal. 
La caisse était dans le hall sur la gauche ainsi que l'accès au balcon. Il y avait une différence de prix entre les places du parterre et du balcon.  Les ouvreuses  accompagnaient les clients et proposaient des places. Nous demandions aux spectateurs s' ils voulaient être devant, au milieu ou au fond. Pour les films à succès, il ne fallait pas laisser un seul fauteuil vide. Si cela arrivait, nous mettions un client non accompagné. Nous avions nos habitués auxquels nous gardions la place et quand un client réclamait le siège, nous lui disions qu'il était réservé. Cela se passait bien, la clientèle était sympathique, les gens à l'époque étaient beaucoup plus détendus. Le cinéma était vraiment un loisir et on finissait par connaître les habitués qui venaient régulièrement aux mêmes séances». 

programme de 1960



programme de 1961


Pour les grosses productions dont la durée dépassait souvent les 3 heures, il y avait fréquemment une ouverture musicale de quelques minutes, cela permettait de plonger le public dans l'ambiance du film et le projectionniste maintenait une semi-obscurité dans la salle. Pour les ouvreuses, il faillait guetter l’entracte en milieu du film afin de gérer au mieux la pause des spectateurs.
Renée se souvient très bien du triomphe de Ben-Hur qui durait plus de 3h30 « dès que l'on entendait :  oublies Messala et repars pour Rome,  il fallait se préparer pour l’entracte et organiser la vente de la confiserie. Quand on sait que la salle pouvait accueillir 900 personnes et que c’était complet, on ne chômait pas pour la vente ».




«Pour les films plus courts, les premières parties duraient souvent plus de 20 minutes avec les actualités, un documentaire et ou un dessin animé, le film annonce du prochain film et les réclames. Le projectionniste faisait une marque en fin de bobine, facilement repérable pour nous et l'on savait que l’entracte approchait ».

programme de 1961



programme de 1961




Le PROVENCE était la salle la plus luxueuse du département et les grands succès restaient à l’affiche pendant plusieurs semaines avec une forte fréquentation les samedis et dimanches.
« On a refusé du monde pour la guerre des boutons, la grande évasion, le docteur Jivago, la série Angélique, West side story, Lawrence d’Arabie, sans oublier les films avec De Funès et Bourvil comme le corniaud et la grande vadrouille ».
« En semaine, il y avait une matinée à 14h30 et une soirée à 21h. Le dimanche et jours féries, c’était permanent avec 2 matinées à 14h et 17h, il y avait des clients qui rentraient au milieu du film et qui restaient à la séance suivante pour voir le début, tout cela se passait bien».
 
A l’affiche du PROVENCE fin janvier 1963



A l’affiche du PROVENCE le 30 octobre 1963



«Il y avait un bonne ambiance entre les ouvreuses, rétribuées aux pourboires que l'on se partageait et l'on avait un pourcentage sur la vente de la confiserie. Cela me ferait plaisir de reprendre contact avec mes anciennes collègues».
L'appel de Renée est lancé, si d' anciennes ouvreuses découvrent son témoignage grâce au site.
 
Renée en tenue d'ouvreuse (source:collection personnelle de Renée)



En 1968, Renée va rejoindre le PALACE, l'autre grande salle de Valence, mais ce sont d’autres souvenirs que Renée vous livrera peut être.

A travers ce témoignage, je rends hommage à toutes les ouvreuses d'une époque aujourd'hui bien révolue et je remercie Renée et son amie Christelle qui a facilité nos échanges.




Programme de 1964
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://retro-cine-drome.cultureforum.net

 Sujets similaires

-
» Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.
» Souvenirs en pot
» Plein de bons souvenirs
» Des souvenirs quoi faire avec ?
» Souvenirs, émotions, beaux textes.....
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

SOUVENIRS D'UNE OUVREUSE AU PROVENCE :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

SOUVENIRS D'UNE OUVREUSE AU PROVENCE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Rétro Ciné Drôme :: LES SALLES :: Valence et Bourg-les-Valence-
Répondre au sujetSauter vers: